Se mettre au vélo à 50 ans : c’est encore possible ?

Pas de commentaire
Cyclisme : Se mettre au vélo à 50 ans, c’est encore possible !

Un organisme a tout le temps besoin d’être entretenu pour être au top de sa santé. Pourtant, les personnes ont tendance à diminuer, voire à quasiment éliminer la pratique de sport, une fois un certain âge atteint. Tout type d’activité est encore praticable même en devenant un sénior. C’est pourquoi, il va être expliqué à travers cet article, que même à 50ans, le corps a besoin de dépenser de l’énergie et pourquoi pas, en faisant du vélo.

Y aller en douceur

Avant d’entreprendre toute activité sportive, les personnes âgées doivent impérativement consulter un médecin. Il est même préférable d’entreprendre un bilan de santé complet afin de vérifier si elles n’encourent pas de risque possible.

Si le sénior décide après plusieurs années d’inactivité d’adopter un nouveau rythme d’exercices, il faudra bien évidemment commencer en douceur. Le but n’est pas de pédaler tout un parcours olympique, c’est juste de permettre au corps de se dérouiller et de retrouver une santé d’acier. Avec l’avis d’un docteur, la personne pourra se tourner vers une activité qui sera adaptée à son état physiologique.

Pour débuter petit à petit, il est important de connaitre les mouvements de base des étirements et de la gym douce. Bien évidemment, les gens diront que ça n’a rien à voir avec le fait de pédaler. Les bases du vélo ça ne s’oublie jamais, même au bout de plusieurs décennies sans l’avoir pratiqué.

Cette affirmation est vraie, mais il ne faut pas négliger les capacités du corps. En atteignant un âge avancé, les muscles ne sont plus les mêmes, les articulations non plus. Donc une séance à vélo devrait être précédée d’une séance d’assouplissements et d’étirements d’abord.

Adopter un rythme régulier

Lorsque le seuil des 50ans est atteint, il y a plus de risques de contracter des maladies de toutes sortes. C’est pourquoi il est vivement de se tourner vers un sport qui augmente l’endurance du corps.

C’est ici le cas du vélo. Le but de faire du vélo, c’est aussi pour cibler la santé cardiaque. En effet, plus une personne vieillit, plus son cœur se fait faible et il a plus de risques de subir une attaque cardiaque.

Pour que le cœur régule bien le flux du sang, il faut avoir une base de régularité dans le programme de vélo. Selon ce que le corps peut endurer, l’intensité et la durée de la pédalée vont varier. Au début, il est plus conseiller de faire deux séances de 30min à répartir le long de la semaine, plutôt que d’enchainer une heure non-stop.

Le corps a besoin de s’habituer à un rythme régulier afin d’obtenir de bons résultats bien efficaces. Ce qui est intéressant dans la pratique du vélo, c’est qu’elle peut se faire à plusieurs. Donc fini les longues balades en solitaire qui durent toute une éternité. Avec un partenaire, c’est plus stimulant et amusant de pratiquer un sport. Et les risques de malaises sans assistance sont nettement diminués.

Les bienfaits du vélo

Le vélo est un bon sport pour les séniors car il permet de ne pas être cloîtré à longueur de journée chez soi. En pédalant, l’air frais apporte plus de tonus et d’énergie au corps mais aide aussi l’esprit à s’aérer un peu.

Les risques de dépression dus à la vieillesse peuvent alors être écartés. Le vélo est aussi excellent pour faire bouger le corps et ainsi limiter les douleurs dus à l’arthrose qui attaquent les hanches, les genoux et parfois les chevilles.

Enfin, il faudra prendre en compte que le vélo se pratique sous certaines conditions. Les terrains doivent être plats, pour éviter tout risque de mauvaise chute. Il ne faudra pas non plus négliger les différents accessoires indispensables à ce sport, pour permettre au corps d’être à l’aise au maximum.

 

Category: Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu