Les rapports des éco-organismes pointent du doigt l’industrie textile. Elle fait partie des plus gros pollueurs de la planète avec des milliers de tonnes de déchets produits chaque année. Elle serait également à l’origine d’une forte pollution des eaux et les chaînes de production contribueraient à l’émanation de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire. Pour information, la demande en matière d’habillement est estimée à 62 millions de tonnes en 2015 en France et ce chiffre pourra s’élever à environ 100 millions en 2030. La surconsommation et la surproduction seraient alors les principales causes de cet impact néfaste sur l’environnement. À cela s’ajoute la vente d’article peu éthique et peu écoresponsable. Cela signifie-t-il la fin de ce secteur ? Non ! Il est désormais possible d’adopter des modes de production plus écologiques et de miser sur le recyclage. Les marques rivalisent également d’idées pour créer des collections à faible impact environnemental. Comment s’habiller de manière éthique ? Quel look privilégier pour faire un geste envers la planète ?

Les pollutions engendrées par l’industrie du textile

La mode se renouvelle continuellement. Cela explique en partie la demande grandissante des consommateurs. Avec le fast-fashion, ces derniers ont tendance à acheter vêtements et accessoires de manière compulsive. Il s’agit d’un concept définissant le fait de consommer des articles de mode (vêtements, chaussures, sac à main, ceinture, bijoux, etc.) en quantité importante. Mais une fois « démodés », ceux-ci sont très souvent jetés. De ce fait, le fast-fashion est à l’origine d’une grande quantité de déchets. À titre d’exemple, l’industrie textile produisait environ 15 millions de tonnes aux États-Unis en 2015, contre moins de 2 millions en 1960. Le chiffre en France n’est pas loin du constat américain.

En plus des déchets, la production de certaines matières premières est également très polluante. Prenons le cas du coton, une matière naturelle très recherchée qui a un impact fort sur l’écosystème. D’après l’UNESCO, il faut en moyenne 10 000 litres d’eau pour fabriquer un kilo de coton. Une matière destinée à la confection de t-shirt, de robe et autres vêtements. En l’occurrence, l’empreinte eau est à reconsidérer dans la chaîne de production de certaines matières premières de l’industrie textile.

L’usage de produits chimiques et de pesticides entre également en jeu dans la fabrication de certaines matières premières. Or, ceux-ci sont néfastes pour l’environnement et l’agriculture en général. Cependant, les producteurs de matières premières telles que le coton veulent rentabiliser leur récolte. Pour protéger les plants, ils utilisent des pesticides pour éloigner les insectes et les parasites. Ce sont des produits parfois dangereux qui polluent l’air, mais surtout entravent la santé des travailleurs qui récoltent les plants de coton. Pour des normes plus éthiques, certaines marques valorisent le coton bio dans leur production. C’est vers ce type de démarche que s’oriente désormais l’industrie de la mode et du textile.

Les vêtements éthiques et écoresponsables à l’honneur

Dans un souci d’empreinte écologique, les fabricants et les marques misent sur une production plus responsable. Les vêtements et accessoires sont fabriqués selon des normes écoresponsables et une éthique précise. Vous trouverez des modèles de vêtements conçus de façon écologique avec des tissus biologiques, comme un t-shirt pour homme en lin blanchi très tendance par exemple. Côté esthétique, le pantalon en lin bio n’a rien à envier aux autres articles sur le marché. Quant au tissu, il est souple, aéré et très résistant. Il existe donc bel et bien des vêtements de grande qualité, éthiques et écoresponsables dans l’air du temps.

pantalon en lin étique et éco-responsable

L’industrie de la mode mise actuellement sur des produits plus écologiques et durables. Que ce soit sur la fabrication, la production que le traitement, tout le processus suit désormais des normes écoresponsables. Certaines matières sont par exemple recyclables à l’image des tissus en coton ou en polyester. D’autres vêtements sont aussi fabriqués à partir de matières recyclées. Connaissez-vous le polyester recyclé à base de bouteilles en plastique ? De petites entreprises de mode françaises en ont fait leur marque de fabrique. Grâce à des milliers de bouteilles en plastiques, des marques obtiennent des tonnes de fil en polyester recyclé. Ceux-ci vont ensuite servir pour la fabrication de maillots de bain, de gilets, d’imperméables et même de leggings. De ce fait, vous pouvez tout à fait porter des vêtements ultra-designs et écoresponsables à la fois.

Le recyclage dans le secteur de la mode

Pour éviter la surconsommation, l’univers de la mode valorise le recyclage. Ce terme est toutefois galvaudé, car il se présente sous différentes formes dans l’industrie textile. L’une d’elles est l’upcycling. Ce concept repose sur la récupération de vieux vêtements pour ensuite être utilisé pour confectionner de nouveaux habits toujours très tendance. Très en vogue actuellement, l’upcycling est adopté par différentes marques. Des entreprises s’appuient sur ce précepte pour innover dans le secteur. Sacs à main, vêtements, chaussures : l’upcycling gagne toutes sortes de fabrication et le résultat en séduit plus d’un.

Le recyclage dans la mode consiste également à chiner et non à acheter du neuf. Les magasins et commerces qui vendent des articles de seconde main voire de troisième main sont nombreux. Pour ne pas polluer davantage, beaucoup préfèrent chiner qu’acheter du neuf. Et pour rendre le résultat à la hauteur des espérances de chacun, on n’hésite pas à retailler. Des couturières en ont aussi fait leur business. Certaines font de vrais miracles en transformant des pièces vintage en vêtements modernes et tendance.

mode écoresponsable éthique

Une mode simple, éthique, écoresponsable et élégante

La mode éthique a beaucoup de succès. Ce n’est pas parce que la matière est bio ou que la fabrication est écoresponsable que l’esthétisme n’y est pas. De nos jours, la simplicité rime tout à fait avec élégance. Beaucoup apprécient la sobriété et la qualité de la matière. D’autres affectionnent aussi l’initiative écologique des marques qui veulent préserver notre planète. Pour ceux et celles qui cherchent des vêtements de qualité, pensez à ces collections éthiques qui associent élégance et simplicité.

Les hommes comme les femmes ont également l’embarras du choix en matière d’habillements soucieux de la planète. Nombreuses sont les marques à produire des articles de qualité aux matières naturelles et durables.

Les matières bio comme le coton, le lin ou la laine sont désormais produites de manière biologique pour la confection des vêtements. Certaines marques engagées limitent leurs impacts sur l’environnement pour mieux préserver la planète. Les chaînes de production confectionnent alors des t-shirts, des jeans, des pantalons, des vestes et bien d’autres habits écoresponsables. Une matière durable qui ne s’use pas facilement et qui a été pensée pour éviter la surconsommation.

Les vêtements et accessoires recyclés peuvent être fabriqués à partir de bouteilles en plastique travaillées par des marques françaises pour la fabrication de fil de nylon ou de polyester. Des articles designs et éthiques à la fois sont conçus avec cette matière. À noter qu’il existe aussi du coton et de la laine obtenus à partir de matières recyclées. Ce sont surtout de vieux vêtements qui sont transformés pour créer de nouvelles matières premières.

Les engagements des marques pour la planète

De plus en plus de marques de vêtements proposent des articles éthiques. Leur initiative séduit car la qualité est au rendez-vous. Pour arriver à ce stade, les grands groupes, les PME, les TPE et les startups du secteur se sont engagés à respecter certains points essentiels.

Mobiliser tout le secteur

Des grandes marques de luxe aux petites boutiques de confection artisanale, les acteurs ont pris conscience de l’impact de leur activité sur l’écosystème. De nombreuses initiatives voient alors le jour partout sur territoire français et à l’étranger. Les marques veulent faire un geste pour notre planète. Pour ce faire, des associations ont émergé et regroupent plusieurs marques et fabricants de vêtements. L’industrie du luxe est l’une des pionnières de cette initiative. Kering, LVMH, Chanel et tant d’autres agissent pour une mode plus éthique et plus responsable.

Produire mieux et limiter le gaspillage

Avec les tonnes de déchets textiles produits chaque année, l’industrie a mis un point d’honneur à valoriser une production plus responsable. Cela repose surtout sur le choix des matières premières bio et robustes dans la confection des vêtements et accessoires. Ainsi, leur impact sur la planète sera moins important et la consommation sera modérée. Les vêtements éthiques et bio sont réputés pour la qualité du tissu et leur robustesse.

Faire adopter une mode éthique par les consommateurs

Même si les marques produisent des articles écoresponsables, il faut aussi faire comprendre au consommateur les enjeux de ces initiatives. De ce fait, de plus en plus de marques s’engagent pour une meilleure éducation citoyenne. Elles ont pour rôle d’expliquer, de faire comprendre et d’amener subtilement la clientèle à consommer de manière responsable. Cette tâche est sans doute la plus difficile de toutes. Néanmoins, les marques ne sont pas les seules à participer à cette éducation citoyenne. D’autres acteurs doivent être mobilisés pour arriver à un équilibre entre la consommation et la production d’articles de mode.

Category: Mode

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu