La noyade constitue la première cause de mortalité pour raison d’accident chez les individus de moins de vingt-cinq (25) ans dans le monde. Chaque année, plusieurs centaines de personnes de cette frange qui constitue pourtant la relève, trépassent en France , entraînant ainsi, une perte d’acteurs de développement potentiels. Pourtant, l’application de certaines mesures de prévention, ou la maîtrise des gestes à poser en urgence en cas de  noyade pourraient permettre de réduire ou éviter le pire. Dans le but d’aider à diminuer voire éliminer l’incidence de la mortalité pour cause de noyade au sein de la population, le ministère Français des sports organise régulièrement des campagnes pour la prévention de la noyade et la formation aux soins  à procurer en urgence à un noyé. Nous vous invitons à découvrir ces gestes qui sauvent en cas de noyade dans la suite de l’article.

Généralités sur la noyade

La noyade se définit comme un état d’asphyxie provoqué par une immersion des voies aériennes au minimum, ou une submersion du corps au maximum, responsable d’un afflux de liquide dans les poumons. On individualise globalement trois groupes de circonstances concourant à sa survenue.  On peut l’observer à la faveur des phénomènes naturels comme les inondations, les tsunamis… qui sont responsables des noyades collectives ; accidentellement suite à un traumatisme, une chute accidentelle, la survenue de troubles d’ordres médicaux en pleine nage … et enfin en revêtant la forme d’un suicide ou d’un meurtre. Par ailleurs, il convient de préciser que la définition de la noyade est indépendante de la quantité d’eau qui pénètre les voies aériennes. Même une petite quantité de liquide suffit pour retenir le diagnostic de noyade.

Les premiers gestes

En présence d’une personne en proie à la noyade, le premier réflexe à avoir est de contacter au plus vite les secours et d’essayer de sortir cette dernière de l’eau. Toutefois, il faut se garder de s’exposer soi-même. Car une personne qui se noie est prise de panique ( à l’étape d’aquastress) et voudra s’agripper à vous dès que vous vous offrez à elle. Or, au cas où vous ne seriez pas bon nageur, vous risquez d’y rester vous aussi. Envoyez-lui plutôt une perche ou une bouée. Mais si vous êtes bon nageur par contre, vous pouvez vous jetez à l’eau.

Une fois que vous l’avez sortie de l’eau, le deuxième réflexe consistera à faire son examen de façon sommaire. Il s’agira de vérifier son état de conscience ( en l’appelant par son prénom si vous le connaissez ou en le pinçant) , sa respiration ( en regardant si son thorax bouge ou en  vérifiant le souffle de sa respiration sur votre joue ou le dos de votre main), son état circulatoire ( en vérifiant par exemple chez l’inconscient si le cœur continue de battre). À l’issue de cette observation, trois cas de figures sont possibles.

Cas des sujets qui respirent et sont conscients

Il s’agira de les aider à libérer leurs voies aériennes par une hyperextension de la tête par exemple. Il faudra ensuite ôter leurs vêtements mouillés et les recouvrir avec des couvertures sèches et chauffantes si possible. Tenez-leur compagnie jusqu’à l’arrivée des secours.

Cas des sujets inconscients  à ventilation spontanée

Il faudra tout de suite mettre le patient en position latérale de sécurité ( PLS). Cette position consiste à le maintenir allongé sur un plan dur, de côté, le membre inférieur d’en haut croisant celui d’en bas (les cuisses étant perpendiculaires et les jambes parallèles), la bouche gardée ouverte et en position déclive.  Un suivi permanent de la respiration doit être fait jusqu’à l’arrivée des secours.

Cas des sujets inconscients ne respirant pas

La chaîne de survie doit être tout de suite enclenchée. Une réanimation cardio-pulmonaire par alternance de compressions thoraciques et d’insufflations d’air dans les poumons doit être faite sur le sujet allongé sur le dos et sur un plan dur. Ce geste nécessite que le sauveteur soit formé aux gestes de secours.

Dans tous les cas, alertez les secours au plus vite et faites le geste indiqué en fonction de l’état du patient.

 

Category: Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu