Les parents veulent naturellement ce qu’il y a de mieux pour leurs bébés. Pour cela, ils font le nécessaire pour les protéger des dangers physiques et moraux. Cependant, il existe aussi des menaces de nature chimique auxquelles est exposé votre bébé sans que vous ne vous en doutiez. Ces risques sont en effet omniprésents dans son environnement. Découvrez l’essentiel à savoir sur cette menace ainsi que des conseils pratiques pour protéger votre enfant.

L’exposition aux produits chimiques avec les couches

Plusieurs études portant sur les couches jetables pour bébé ont révélé qu’un grand nombre d’entre elles contiennent des produits chimiques. C’est le cas, par exemple, d’une enquête menée entre 2016 et 2018 par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) sur plusieurs modèles de couches vendus en France.

Le danger

Les produits chimiques dangereux qu’on retrouve dans les couches pour bébés sont notamment les pesticides, les dioxines, ou encore les composés organiques volatils. Il y a également le chlore, les parabènes, le pétrolatum, l’organoétain, le glyphosate… C’est particulièrement alarmant puisque les couches sont directement en contact avec la peau fragile des bébés. Ceux-ci étant encore à une étape de croissance, leur organisme n’est pas suffisamment apte à lutter contre ces corps étrangers nocifs.

Par conséquent, ils sont exposés à diverses allergies plus ou moins graves (boutons, eczéma) ainsi qu’à des cancers dans le pire des cas. Il a également été prouvé que les couches contenant des produits chimiques perturbent le fonctionnement du système endocrinien des enfants. Concrètement ils agissent sur la synthèse, le transport et la régulation des hormones et peuvent occasionner des modifications physiologiques plus ou moins graves. Il est donc important, selon Little Big Change d’opter pour des couches saines, sans parfum, ni substances nocives. Elles doivent être hypoallergéniques et testées dermatologiquement.

couches pour bébé, produits chimiques

Les solutions

Pour protéger votre bébé contre les risques liés à l’utilisation des couches jetables, voici quelques astuces que vous pouvez mettre en application. Tout d’abord, il est conseillé de privilégier des couches à poche ou tout-en-un qui permettent de séparer l’absorbant des fesses du bébé afin d’éviter les irritations. L’une des meilleures alternatives est aussi de revenir à l’adoption des couches lavables en tissus biologiques. Elles ont l’avantage d’être plus sûres, moins polluantes et surtout dépourvues de produits chimiques.

Pour des raisons de praticité, vous pouvez également opter pour des couches jetables. Cependant, prenez soin de choisir des modèles sains, tout en vérifiant qu’elles remplissent certains gages de qualité. Des certifications officielles existent en la matière et permettent d’attester, après une batterie de tests en laboratoire, que les produits utilisés par un fabricant donné pour la production de ses couches sont sans substances nocives. Il s’agit notamment des certifications suivantes :

  • OEKO-TEX STANDARD 100,
  • COTTON ENHANCED,
  • ORIGINAL DERMATEST,
  • COSMOS ORGANIC.

Tenez également compte de la provenance des couches. Privilégiez les fabricants européens et ceux qui sont reconnus pour la qualité irréprochable de leurs produits.

L’exposition aux produits chimiques avec les cosmétiques

Les produits cosmétiques pour bébé, en vente dans le commerce, ne sont pas toujours bénéfiques pour l’organisme de ces derniers.

Le danger

La plupart des crèmes hydratantes, eaux parfumées, shampooings, laits de toilette et lingettes nettoyantes qui entrent en contact avec la peau de votre bébé sont de potentielles menaces chimiques. À l’instar des couches, elles sont composées de substances nocives telles que le phénoxyéthanol qui peuvent déranger le bon fonctionnement du système endocrinien, provoquer des irritations et des allergies.

Les solutions

En réalité, votre nouveau-né n’a besoin que de quelques produits essentiels pour sa toilette :

  • Un nettoyant pour les fesses composé exclusivement d’huile d’olive et d’eau de chaux,
  • Une crème hydratante non parfumée,
  • Un savon froid sans huiles essentielles ou un gel lavant sans savon.

De plus, au lieu d’utiliser des lingettes dont vous ne maîtrisez pas exactement la composition, préférez les gants de toilette lavables.

L’exposition avec les vêtements

Les vêtements que vous choisissez de faire porter à votre bébé peuvent nuire à sa santé. Effectivement, pour faire le maximum de gains, les marques de vêtements n’utilisent pas toujours des procédés de fabrication réglementaires ou des matières premières naturelles et écologiques.

Le danger

La nocivité des vêtements est fondamentalement due aux tissus synthétiques qui sont utilisés pour leur fabrication. Ceux-ci contiennent en général du nonylphénol éthoxylate et des phtalates. Une exposition prolongée à ces substances peut provoquer des déséquilibres hormonaux, des irritations cutanées ainsi que certains cancers. Parfois, les substances colorantes sont également en cause. Par ailleurs, on retrouve dans la composition de certains vêtements des retardateurs de flammes et des éléments antimicrobiens comme le nanoargent, le triclosan, le bisphénol A, le formaldéhyde… Toutes ces substances sont susceptibles de provoquer des affections cutanées ou cancérigènes à cause de leur toxicité aiguë.

Les solutions

Tout d’abord, il faut éviter d’habiller votre bébé avec les tissus techniques ou traités (ultra-absorbants, imperméables, anti-taches, anti-UV, anti acariens). Privilégiez plutôt des vêtements conçus avec du coton biologique. Ensuite, même s’il s’agit d’une première utilisation, prenez l’habitude de laver tout nouveau vêtement avant de le faire porter à votre bébé. Lors de la lessive, n’ajoutez aucun assouplissant ou produit semblable. Enfin, choisissez des tissus en fibres naturelles, certifiés par les labels écologiques (EU Ecolabel, NaturTextil, Global Organic Textile Standard…).

vêtements de bébé, risques de produits chimiques

Chambre de bébé : une source potentielle d’exposition aux produits chimiques

La chambre d’un bébé doit être aussi saine que possible, car c’est l’endroit où il passe le plus de temps. Cependant, cet espace peut constituer pour lui un grand danger.

Le danger

Certains éléments en particulier comme la peinture et les meubles neufs sont des émetteurs de composés organiques volatils. Quand vous ajoutez à la chambre de votre bébé des jouets et des peluches, gardez aussi à l’esprit que vous y invitez par la même occasion des produits chimiques tels que les allergènes, les phtalates, le bisphénol A, les métaux lourds… Ils nuisent directement ou indirectement à la santé de votre bébé.

Les solutions

Voici quelques solutions pratiques pour éviter d’exposer votre bébé à des produits chimiques dans sa chambre :

  • Apprêtez sa chambre au minimum trois mois avant sa naissance afin de diminuer la concentration des composés organiques volatils,
  • Préférez les peluches certifiées bio et lavez-les systématiquement avant utilisation,
  • Privilégiez les jouets en bois brut ou traités avec des peintures à base d’eau et sans vernis,
  • Choisissez un matelas bio en latex naturel ou coton bio ou fibre de coco.

Enfin, si vous prévoyez d’équiper la chambre d’un babyphone, il est conseillé de le placer à au moins d’un mètre de la tête du bébé. Choisissez un modèle qui n’émet d’ondes que lors d’un son et non en continu. Vous connaissez désormais tous les accessoires et les produits du quotidien qui exposent les bébés aux produits chimiques. Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à protéger votre bébé comme il le faut contre cette menace qui n’est pas à prendre à la légère.

Category: Enfant / Bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu