incendies

Les incendies domestiques sont des phénomènes qui causent beaucoup de dégâts matériels et physiques chaque année. En effet, les victimes de l’incendie domestique en ressortent souvent blessées ou mortes. Et pour celles qui arrivent à en sortir indemnes, elles perdent souvent tous leurs biens. Pourtant, ces situations dramatiques pourraient être évitées par des gestes simples, mais également par l’installation de dispositifs adaptés. Alors, comment se préserver des incendies ? Voici les principales actions à mettre en œuvre pour éviter d’être victime des flammes.

Installer un détecteur de fumée

Depuis le 8 mars 2015, tous les logements particuliers doivent être dotés d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF). Cette obligation est la résultante de la mise en application de la loi Morange. En d’autres mots, la nécessité d’installer un détecteur de fumée est régie par une règlementation juridique. Comme son nom l’indique, l’action de cet équipement porte sur la détection dans l’atmosphère des fumées émanant de la combustion puis sur l’émission d’une alerte sonore.

Le détecteur de fumée est un appareil de petite taille facile à mettre en place et qui fonctionne grâce à des piles. Dès lors que vous disposez d’un équipement certifié conforme à la norme en vigueur sur le continent européen, il faut savoir où le placer pour bénéficier d’une action optimale. Le meilleur lieu où vous pourrez installer votre détecteur de fumée est en hauteur, dans un endroit de passage situé non loin des chambres.

La loi Morange n’impose qu’un seul détecteur de fumée par habitation. Cependant, pour bénéficier d’une meilleure protection, il est préférable d’en installer plusieurs, surtout si les volumes sont importants. Si votre logement est composé par exemple d’un rez-de-chaussée et d’un ou de deux étages, il faut installer au moins un détecteur de fumée par étage.

preserver incendie

Utiliser une alarme incendie

L’incendie prend forme généralement à partir d’une erreur d’inattention. Une lampe renversée sur une nappe, une casserole oubliée sur le gaz, etc. De petites fautes de maladresse ou d’inattention peuvent rapidement conduire à la déclaration d’un feu. Alors, pour empêcher une propagation rapide d’un incendie, il est nécessaire d’agir le plus vite possible. C’est à ce moment qu’intervient l’alarme incendie.

Ce système d’alarme est composé d’une centrale et de capteurs qui permettent d’identifier les premiers signes d’un incendie : hausse de la température, apparition de fumées, augmentation de la concentration en monoxyde de carbone dans l’air de la pièce, etc.

Une fois que les capteurs détectent ces manifestations, ils envoient systématiquement l’information à la centrale qui lance une alerte. Au niveau local, la centrale active sa sirène afin d’avertir les occupants de la maison pour que ces derniers puissent éteindre le feu ou évacuer immédiatement les lieux avant d’appeler les pompiers.

Si le système d’alarme est connecté, elle prévient en même temps l’occupant des lieux via un courrier électronique ou un message SMS, mais signale également le départ d’un feu au centre de télésurveillance relié au dispositif. Ainsi, les agents de télésurveillance sont en mesure de prendre le relais pour intervenir immédiatement et contacter les pompiers.

Category: Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu