Le décès d’un proche figure parmi les épreuves les plus pénibles qui soient. Pourtant, il faudra surmonter la tristesse et le désarroi pour lui organiser de belles obsèques. À noter que les volontés du défunt doivent être prises en compte. La famille encourt des sanctions pénales si elle ne respecte pas ses dernières directives. Découvrez les conseils pratiques pour mieux gérer les funérailles.

Le choix de la plaque funéraire : une étape primordiale

Très symbolique, la plaque funéraire permet de rendre un hommage ultime à un proche décédé. De ce fait, le choix de la plaque ne doit pas être négligé. À l’instar de la stèle funéraire, la famille témoigne son affection à travers une belle plaque judicieusement choisie. Cette dernière devra être à la fois pratique et esthétique. L’aspect affectif se reflètera à travers les citations, le poème, la photographie ou les expressions qui y seront gravées.

Dans ce domaine, le site iqoniq.fr crée des plaques funéraires personnalisées traditionnelles, modernes ou artistiques. Comptez également sur différents supports comme le granit, le verre acrylique transparent, le polymère thermoplastique…

Prévoir un temps de recueillement

En général, les funérailles se tiennent 3 à 4 jours après le décès. Entre temps, le défunt peut être entreposé dans une chambre funéraire ou un funérarium. Les proches pourront ainsi démarrer le processus de deuil en présence du corps. Ce laps de temps sera également utile à la famille la réalisation des démarches administratives. Effectivement, il faudra faire un constat de décès, récupérer le certificat de décès et aviser la mairie. S’ensuit le choix d’une agence de pompes funèbres pour l’organisation des obsèques.

Choisir une agence de pompes funèbres

Compte tenu de la tristesse et des difficultés émotionnelles, il s’avère judicieux de confier l’organisation des funérailles à des professionnels. Vous pouvez notamment vous fier à une agence de pompes funèbres dont les prestations dépendront des besoins du commanditaire. Cela implique l’organisation proprement dite des obsèques, l’inhumation ou la crémation. Les pompes funèbres se chargent aussi du transport avant et après la mise en bière. À ceux-là s’ajoutent la fourniture du cercueil (ou de l’urne) ainsi que la gestion de la chambre funéraire.

Planifier la cérémonie

La cérémonie reste un moment clé du deuil. Ce sera l’occasion pour les proches de rendre un dernier hommage et d’évoquer la mémoire de la personne disparue. À noter que le déroulé de la cérémonie se fera selon les dispositions stipulées dans le contrat d’assurances obsèques souscrit par le défunt. À défaut, il revient à la famille ou à l’agence de pompes funèbres de programmer ce moment de recueillement, avant la levée du corps.

Il convient donc d’opter pour le type de cérémonie approprié : laïque, catholique, protestante, musulmane, juive ou orthodoxe. L’ajout de plusieurs éléments comme les fleurs, les diaporamas, les musiques et les vidéos vise à rehausser l’aspect solennel du moment. Et bien évidemment, l’éloge funèbre demeure incontournable.

En outre, l’usage de fleurs durant les obsèques dépend des pratiques religieuses du défunt. Elles sont par exemple sollicitées durant le rite catholique. Le choix se révèle alors très large entre les œillets et les chrysanthèmes. Sinon, les roses rouges signifient l’amour éternel tandis que les fleurs de couleurs vives reflètent la forte personnalité du défunt.

Category: Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu