Comment accoucher plus vite ? Déclencher un accouchement plus tôt

À partir du neuvième mois de grossesse, le ventre a atteint sa plus grande taille et les mamans se sentent vraiment « lourdes ». Certaines auront du mal à être à leur aise. On ne pense alors plus qu’à une chose : accoucher le plus vite possible, et par tous les moyens. Mais malgré ce plus profond désir, le bébé ne montre encore aucun signe de sortie. On nous dit souvent qu’il faut laisser faire la nature et attendre patiemment… Mais ne vous découragez pas, nous vous livrons 10 astuces naturelles qui pourront accélérer la venue de votre petit bout au monde.

Il faut, cependant, bien garder en tête que ces méthodes ne doivent pas être adoptées avant le dernier mois de grossesse, au risque d’un accouchement prématuré qui peut causer des séquelles à long terme sur le bébé. De même, chaque femme enceinte et chaque grossesse est unique : assurez-vous donc que votre gynécologue vous autorise à essayer un ou plusieurs de ces conseils avant de les appliquer. Notons enfin que ces pratiques sont destinées uniquement aux femmes dont la grossesse ne présente pas de complications telles que le placenta prævia, l’hypertension ou toute autre pathologie.

1. La marche

C’est la méthode la plus simple à essayer si l’on veut voir le visage de son petit ange au plus vite. Marcher environ 30 minutes à une heure par jour, de façon modérée et non en sprint. Vous n’êtes pas non plus obligé de marcher d’un trait, mais vous pouvez fractionner les sorties dans la journée. 15 minutes au marché, 15 minutes au parc, 15 minutes dans la cour, 15 minutes chez soi à faire le ménage et le tour est joué ! En montant et en descendant les escaliers, vous aiderez aussi votre bébé à descendre petit à petit, jusqu’à atteindre le col.

2. Le ménage

Si au cours de la grossesse, on vous a recommandé de vous ménager, à la fin, il faut que vous vaquiez à vos tâches ménagères. Eh oui : faites la vaisselle, lavez les carreaux, nettoyez les vitres, ranger les armoires, tondez la pelouse… Autant d’activités qui favoriseront les contractions et aideront le col à s’ouvrir. Votre activité cardiaque sera également au beau fixe et vous aidera incontestablement pendant le travail. Mais si jamais cette méthode ne marche pas, au moins votre maison sera tout à fait propre pour accueillir votre enfant.

3. Le voyage en voiture

Cela peut paraître surprenant, mais rouler en voiture peut être très bénéfique pour obtenir des contractions. Quand la femme enceinte s’assoit, le fœtus se trouve dans une bonne position, où sa tête va appuyer sur le col de l’utérus. En restant ainsi durant un long trajet, il en résulte que l’action de la tête sur le col va provoquer des contractions plus ou moins intenses et donc déclencher le travail. Mais rester dans cette position trop longtemps est aussi fatigant. De ce fait, vous risquez d’avoir de fausses contractions.

4. L’homéopathie

L’homéopathie est une manière très connue pour avoir des effets positifs sur l’accouchement. D’abord, elle permet d’assouplir le col pour une dilatation plus rapide. Ensuite, elle peut mettre en marche le travail en stabilisant le stress des futures mamans, ce qui empêche l’adrénaline de freiner le déclenchement du travail. Enfin, des médicaments homéopathiques peuvent rendre les contractions utérines plus efficaces, notamment en début de travail. CE qui aura pour effet un accouchement plus rapide. L’avis de votre médecin ou sage-femme est toujours recommandé avant de suivre un traitement homéopathique.

5. L’ostéopathie

Le stress et la peur engendrés par la longue attente du dernier mois de grossesse font partie des principales raisons qui font tarder l’accouchement. Ceci s’explique par le fait que ces angoisses libèrent une hormone qui va empêcher le bon déroulement du travail. C’est là que l’ostéopathie entre en jeu. À travers des manipulations des muscles et des os, elle peut réguler les zones nerveuses du cerveau et ainsi détendre le corps. Cette sensation d’apaisement favorisera alors le début du travail.

6. L’acupuncture

L’acupuncture est associée à la médecine chinoise et y est utilisée depuis longtemps pour traiter un problème physique. Pour aider à accélérer l’accouchement, l’acupuncteur va travailler scrupuleusement sur des points précis de l’épiderme de votre corps. Les résultats sont surprenants : le travail va être déclenché, le col va s’ouvrir et les contractions seront beaucoup plus efficaces. Attention, il ne faut surtout pas oublier que cette méthode ne doit pas être utilisée avant que la grossesse ne soit à terme.

7. La méthode italienne

Ce n’est autre qu’un rapport sexuel régulier avec votre compagnon, surtout en fin de grossesse. Elle est efficace pour deux raisons. La première, c’est parce que le sperme contient une hormone appelée prostaglandine. Celle-ci peut provoquer des contractions et enclencher le travail. D’ailleurs, elle est aussi utilisée sous forme de médicaments pour le déclenchement artificiel des accouchements. La deuxième raison, c’est que l’orgasme libère l’ocytocine, une hormone capable également de provoquer des contractions utérines. Profitez donc d’un dernier câlin avant l’arrivée de bébé.

8. La stimulation des seins

Tout comme les relations sexuelles, une stimulation des seins et plus précisément des mamelons peut s’avérer efficace pour accélérer l’accouchement. Le procédé est le même : la douceur des massages appliqués sur la poitrine de la femme enceinte va stimuler et libérer de l’ocytocine naturelle. Celle-ci va influencer sur les contractions utérines et augmenter leur intensité, jusqu’à ce que le travail commence. Alliez donc le plaisir et le travail par de simples mouvements qui peuvent être effectués par votre compagnon ou vous-même.

9. L’alimentation

Différents aliments sont réputés pour avoir un effet déclencheur de l’accouchement. Ce sont les cas des épices fortes comme le piment et le poivre, des clous de girofle, de la cannelle, des dattes, de l’ananas, du chocolat, des tisanes de sauge et de framboisier, de l’huile de ricin… Il n’existe pas d’études qui ont démontré leurs véritables effets, mais leurs bienfaits ont été hérités des anciennes traditions. Donc, on ne perd rien à les essayer. Néanmoins, certains d’entre eux sont laxatifs ou encore peuvent provoquer des douleurs d’estomac. Pour éviter ces désagréments, il suffit de les manger avec modération.

10. Le décollement des membranes

Pratiqué uniquement par une sage-femme, le décollement des membranes consiste à effectuer une petite incision sur la poche des eaux appelée membranes. De la prostaglandine et de l’ocytocine seront alors libérées. L’action de ces deux hormones va agir sur l’assouplissement du col, son ouverture et l’intensité des contractions de l’utérus. À noter que cette opération peut être exécutée plusieurs fois pour plus d’efficacité. Elle est aussi un peu douloureuse, mais ne dure que quelques secondes.

Category: Enfant / Bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu